Festival Jazz à Junas , 26ème édition !! du 16 au 20 juillet 2019

 

Tarifs par soirée : 28 euros (tarif normal), 24 euros (tarfi réduit), Gratuit pour les moins de 16 ans, Pass 4 soirs : 85 euros   Bar et petite restauration sur place

Avec : Avishaï Cohen, Rabih Abou-Kahlil, Dorantes, Ismail Tuncbilek, Aytac Dogan, Ballaké Sissoko, Ilhan Ersahin, Trio Chemirani, Naïssam Jallal, Kamilya Jubran, Ihab Redwan, Pierre Diaz, Pulcinella, etc...

ACHETEZ VOS BILLETS !

 

Mercredi 17 juillet 2019 à 10h00
Junas, Salle Polyvalente
Stage d'accordéon avec DANIEL MILLE

Avec un cursus qui le mène du Conservatoire National à l’Ecole Normale de Musique de Paris, ce grand artiste accordéoniste est un compositeur ouvert à toutes les tendances musicales.

Très vite reconnu comme soliste hors pair, il a remporté une Victoire du Jazz du meilleur instrumentiste. Son parcours professionnel est ponctué par la sortie de six albums: - Sur les Quais (son premier album) a reçu en 1993 le Prix Django d’or du meilleur album jazz

A la fois compositeur et interprète, c’est précisément sur les qualités d’interprétation que cet artiste délicat souhaite sensibiliser les participants. Il s’agira moins de technique que de permettre à chacun de développer son langage musical afin de mettre toutes les possibilités de son instrument au service de la musique.

Un travail sur l’improvisation se fera également en petit groupe et en individuel, tout en s’adaptant aux envies et besoins de chacun. Possibilité de laisser vos instruments dans le lieu de stage sécurisé.

Ce stage est proposé dans le cadre du Festival Jazz à Junas, une 26ème édition autour des musiques de l’Orient (Liban, Syrie, Israël, Turquie, Palestine, Iran, Egypte) avec plus de 12 concerts durant 4 jours.

Daniel Mille jouera sa musique en concert au Temple de Junas à 18h00.

STAGE DE 4 JOURS (salle polyvalente de Junas)

DU MERCREDI AU SAMEDI

Niveaux de 10h à 12h et de 14h00 à 17h00 Limité à 12 pers.

Tarif : 440 euros (PASS 4 jours festival Jazz à Junas inclus + 4 repas du midi inclus)

Inscriptions et renseignements : Jazz à Junas 04 66 80 30 27

Hébergements 4 nuits sur Junas :

  • 200€ pour chambre double avec salle de bain de privée soit 50€/nuit
  • 150 € chambre à l'étage avec grand lit soit 37.50€/nuit
  • 100 € chambre avec lits simples (2 à l'étage, une à côté de la cuisine) soit 25€/nuit
  • + 50 € pour partager une chambre seulement dans le cadre d'une personne supp en chambre double (un stagiaire vient en famille) ou dans le cas où 2 stagiaires veulent réduire leur frais et partager une chambre
  • + 25 € par personne pour dormir sur place à partir du mardi 16 (5ème nuit)

Mercredi 17 juillet 2019 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
RABIH ABOU-KHALIL TRIO + NAÏSSAM JALAL

Rabih Abou-Khalil Trio Liban, Italie, Usa

Rabih Abou-Khalil : oud, Luciano Biondini : accordéon, Jarrod Cagwin : batterie

Le compositeur libanais, joueur d’oud et chef d’orchestre, a enregistré avec des grands noms du jazz, avec des musiciens arabes traditionnels, avec des quatuors à corde classiques des musiciens arméniens, chanteurs de Fado et bien d’autres ! Le BBC Symphonic Orchestra et l’Ensemble Modern de Francfort lui ont passé commande pour des œuvres symphoniques. Riche de toutes ses expériences, Rabih Abou-Khalil fait figure depuis la moitié des années 80 de trait d’union indispensable entre Orient et Occident.

Reconnu pour la qualité de ses orchestres, Abou-Khalil se produit désormais principalement avec un trio fortement imprégné de la Méditerranée avec un accordéoniste de Rome et un batteur spécialiste du frame drums installé en Turquie.

Le groupe constitué il y a maintenant plus de dix années ne ressemble à rien de connu sur cette terre… 

 

Naïssam Jallal et Rhythms of resistance Syrie, France, Maroc, Allemagne (1ère partie)

Naïssam Jalal : flûte, nay, compositions, Mehdi Chaïb : sax tenor et soprano, percussions, Karsten Hochapfel : guitare, violoncelle, Zacharie Abraham : contrebasse, Arnaud Dolmen : batterie

En 2011, Naïssam Jalal fonde le très cosmopolite ensemble « Rhythms of Resistance » avec quatre musiciens talentueux.Une multiplicité d’apports et d’influx conjugue passionnément les influences, les registres, et fascine. Le sens du rythme, la plénitude de l’élan et des improvisations où se retissent les liens entre jazz et musique savante, musique européenne, musique orientale, sont l’occasion d’autant de traversées du miroir entre les champs esthétiques.

Ces « Rhythms of Resistance » nous rappellent alors qu’en dehors de tout logo ou slogan, résister est une idée éternellement neuve, salubre et salutaire, qui refuse les formatages du sensible.

Nominée aux Victoires du Jazz 2018, Artiste-compositrice associée à l’Estran jusqu'en 2020, ”Coup de Cœur 2017″ de l’Académie Charles Cros, “4 f” Télérama, “4*” Jazz Mag, “Indispensable” Jazz News pour l’album “Almot Wala Almazala”, Groupe Révélation 2017 de Citizen Jazz

Une production Les couleurs du Son/ Tour'n'sol prod. Site officiel : www.naissamjalal.com

Jeudi 18 juillet 2019 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
DORANTES, ISMAIL TUNCBILEK et AYTAC DOGAN + AVITAL MEETS AVITAL

Dorantes, Ismail Tuncbilek et Aytac Dogan (from Taksim trio) "Gypsies from Mediterraneam" Turquie, Espagne

Dorantes : piano, Aytac Dogan : kanun, Ismail Tuncbilek : baglama, saz, Javi Ruibal : batterie

Gitans d'Espagne et Tsiganes d'Asie mineure vivent de part et d'autre de la Méditerranée. Pourtant, ces deux peuples appartiennent à une même famille ethnique et culturelle. Créé à la Biennale de Flamenco de Séville, le supergroupe Gitanos del Mediterraneo réunit la fine fleur musicale de ces deux cultures. Issu d'une longue lignée de célèbres musiciens gitans, Dorantes a bouleversé l'univers du flamenco en y introduisant le piano et en dotant le jondo traditionnel d'influences classiques et jazz.

Le Taksim duo prête ces mêmes influences à la musique ottomane. Il réunit deux superstars : Ismail Tunçbilek au baglama et Aytaç Dogan au quanûn. Ensemble, ils vous invitent à découvrir les points communs de leurs traditions respectives.

Un voyage exceptionnel !

 

Avital meets Avital Israël  1ère partie

Avi Avital : mandoline,, Omer Avital : contrebasse et oud,, Yonathan Avishai : piano, Itamar Doari : percussions

Il était une fois… deux hommes sans lien de parenté ni d’alliance, nés tous deux de parents marocains, arrivés en Israël avec la vague d’immigration maghrébine des années 60 et grandis dans l’Israël des années 80 : Avi Avilal et Omer Avital. Un mandoliniste classique et un contrebassiste jazz en quête de leurs racines culturelles communes unissent leurs musiques.

« Avital meets Avital ». Entre énergie et mélancolie, au croisement de la tradition classique et des improvisations libres, parée d’harmonies de jazz occidental, sous-tendue par les techniques de composition traditionnelle, la musique de l’album combine avec nuance des mélodies chantantes et des rythmes entraînants. Au carrefour des rythmes marocains, des harmonies orientales et de la liberté du jazz, Avi Avital et Omer Avital font librement converser leurs sons, leurs rythmes, leurs influences et leur mémoire sur un album singulier et fort inspiré.

 

Vendredi 19 juillet 2019 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
AVISHAÏ COHEN TRIO + KHALIL CHAHINE QUINTET

Avishaï Cohen Trio Israël, Azerbaïdjan

Avishaï Cohen : contrebasse, Elchin Shirinov : piano, Noam David : batterie   

Aussi audacieux soit‐il, tout explorateur use d’une boussole, d’un compas ou d’une étoile pour accompagner sa marche vers l’inconnu. Quand on lui demande ainsi quel est son instrument de navigation privilégié, celui qui lui permet à la fois de se repérer et d’avancer, Avishaï Cohen, dont la réputation de musicien aventurier n’est plus à faire, répond sans hésiter : il s’agit de son Trio contrebasse‐piano‐batterie. Paradoxe discographique, le contrebassiste et compositeur israélien Avishaï Cohen n'avait enregistré jusqu’à présent qu'un seul album dans la formule du trio contrebasse-piano-batterie, "Gently Disturbed" en 2008 avec Shaï Maestro et Mark Guiliana.

Avec "From Darkness", Avishaï Cohen revient donc au cœur même de ce qui articule son langage jazzistique et sa pratique musicale depuis plus de quinze ans, le trio.

 

Khalil Chahine Quintet « Kafé Groppi » Egypte, France (1ère partie)

Khalil Chahine : guitare, mandoline, Christophe Cravero : piano, Eric Séva : saxophone, Kevin Reveyrand : basse, André Ceccarelli : batterie

« Kafé Groppi » est le nom qu'a choisi le guitariste Khalil Chahine pour son prochain album. Cet Américano-Egyptien né en France nous invite à partager ainsi ses souvenirs d'enfance dans ce lieu mythique du Caire ; teinté de nostalgie, rêveur parfois, c'est un voyage aux accents orientaux entremêlés de rythmiques jazz qui sont depuis toujours la marque de fabrique de ce compositeur raffiné et élégant.

Ses notes n’ont pas de frontières, elles s’éclairent des quatre points cardinaux et s’accommodent de toutes les rêveries. L’originalité de sa musique en fait un artiste inclassable.

Pour Junas il sera accompagné par Monsieur André Ceccarelli à la batterie ! Un disque magnifique et un concert plus que prometteur !

Samedi 20 juillet 2019 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
ILHAN ERSAHIN + CHEMIRANI TRIO avec BALLAKE SISSOKO

Ilhan Ersahin Quartet « Istanbul Sessions » Turquie

Ilhan Ersahin : saxophone, Alp Ersonmez : basse, Izzet Kizil : percussions, Turgut Alp Bekoglu : batterie

Le saxophoniste Ilhan Ersahin est né en Suède mais vit depuis tant d’années à New-York qu’il en est devenu une des figures majeures de la scène underground ; curieux et novateur, il vient d’abord du jazz, et se fait remarquer aux côtés d’Eddie Henderson, Wallace Rooney, avant de créer ses propres formations (Wax Poetic, Nublu Orchestra).

Ouvert sur le rock, l’électro, il manie tous les styles avec génie, composant pour Norah Jones, Bebel Gilberto, U-Roy ; mais n’oublie pas ses origines Turques, ce qui l’amène à jouer avec les plus grands musiciens du pays : le projet « Istambul sessions » nait de cette passion et fait connaître Ilhan Ersahin en Europe. On a pu les voir souvent aux côtés d’Erik Truffaz ou Bugge Wesseltoft, là c’est avec son propre groupe qu’il sera à Junas pour conclure ce festival de manière rythmée !

 

 

Trio Chemirani et Ballaké Sissoko Iran, Mali (1ère partie)

Djamchid Chemirani : zarb, voix, Keyvan Chemirani : zarb, daf, santour, Bijan Chemirani : zarb, daf, saz, Ballaké Sissoko : kora

Djamchid, le père et maître, Keyvan et Bijan Chemirani, les deux fils, forment depuis la fin des années 1990 le Trio Chemirani, ensemble de percussions persanes. Tout en puisant dans la poésie persane, ils composent et développent des formes modernes où l’accent est mis sur les polyrythmies et sur la multiplicité des sons.

Le Trio dévoile à son auditoire les possibilités infinies des percussions persanes. Ce projet met en évidence l’esprit d’ouverture qui caractérise le trio en invitant en artiste avec qui il a partagé la scène pendant toutes ces années : le maître de la kora mandingue, Ballaké Sissoko, célèbre pour sa finesse et son approche ouverte et moderne de l’instrument et pour son goût de la création transculturelle…